Imprimer

Mercredi 27 mars, Pierre-Michel Bernard, maire d’Anzin, Grégory Lelong, maire de Condé sur l’Escaut, et Abdelhakim Artiba président de l’Université Polytechnique des Hauts-de-France, ont signé une convention triennale (2019-2022) avec le FIPHFP représenté par son directeur, Marc Desjardins.

Les signatures de ces trois conventions témoignent de l’engagement des employeurs du territoire Valenciennois en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap.

Anzin et Condé sur l’Escaut : deux communes fortement mobilisées pour l’accueil d’appentis en situation de handicap.

Depuis plusieurs années, les municipalités d’Anzin et de Condé sur l’Escaut inscrivent dans leurs projets politiques l'accès aux services publics pour tous. Chacune d’elle enregistre un taux d’emploi légal de personnes en situation de handicap qui dépasse 9 %. 

Les conventions dites « simplifiées » signées avec ces communes sont destinées à soutenir les employeurs de taille moyenne dont l’engagement en matière de handicap est remarquable. Il s’agit des premières conventions de ce type signées en région Hauts-de-France. 

Une convention pour structurer la politique handicap de l’Université Polytechnique des Hauts de France (UPHF)

Université pluridisciplinaire, l’UPHF compte 5 campus sur 3 arrondissements (Valenciennes, Maubeuge et Cambrai). Elle accueille plus de 11 800 étudiants et emploie 1 184 personnes.Visant l’exemplarité en matière de handicap, elle dispose depuis 2012 d’un chargé de mission handicap ainsi que d’un service dédié « le relais Handicap ».

Elle s’est dotée depuis 2016 d’une charte handicap relative à l’accueil des étudiants, comme des personnels en situation de handicap. Au 1er janvier 2018, elle enregistrait un taux d’emploi légal de 4,65 %. La convention signée avec le FIPHFP prévoit des mesures pour aider l’établissement à approcher le taux légal de 6 % :